Cours

De L'Encyclopédie des Royaumes Renaissants
Aller à : navigation, rechercher

Dès qu'un personnage devient artisan il peut suivre un cours à l'université (accessible à la sénéchaussée du village).

Suivre un cours prend toute la journée. Il est donc impossible de travailler ailleurs une fois que votre personnage a déjà une activité.

Suivre un cours coûte de 10 à 29 écus pour payer le professeur plus 5 écus pour payer les frais administratifs de l'université.

Les premiers arrivés dès l'ouverture du cours sont les premiers servis, il n'y a que 5 places par cours et aucune condition pour les suivre mis à part le niveau.

Gains de connaissances:

Cas particulier des langues:

  • On possède forcément les 3 langues à un pourcentage faible
  • On n'est ni noble de robe ou noble d'épée:
    • si la différence de niveau entre le professeur et l'élève est de plus de 50%, alors l'élève augmente de 4 à 6%
    • entre 40 et 50% : l'élève progresse de 3 à 5%
    • entre 30 et 40% : de 3 à 4%
    • entre 20 et 30% : 2 à 3%
    • entre 10 et 20% : 1 à 2%
    • moins de 10% : 0 à 1%
    • moins de 0% : 0
  • On est noble de robe ou noble d'épée:
    • si la différence de niveau entre le prof et l'élève est de plus de 50%, alors l'élève augmente de 7 à 12%
    • entre 40 et 50% : l'élève progresse de 6 à 10%
    • entre 30 et 40% : de 5 à 8%
    • entre 20 et 30% : 4 à 6%
    • entre 10 et 20% : 2 à 5%
    • moins de 10% : 1 à 3%
    • moins de 0% : 0

Il est possible de bénéficier d'un bonus de:

Plus l'intelligence est élevée, plus on peut bénéficier de certains bonus. Un score de 0 ne donne aucun malus, un score de 255 donne le bonus maximal, entre les deux le bonus est attribué de façon proportionnelle.

  • Un personnage possédant 255 points d'intelligence gagne 20% de bonus dans les points obtenus dans une connaissance quand il étudie (se perfectionner ou suivre un cours).

Attention, s'il est possible aux artisans de suivre un cours, cela ne leur est toutefois pas recommandé pour les raisons suivantes:

  • Un artisan ne peut pas voir l'état de ses connaissances (cela n'est possible qu'à partir du niveau érudit), il ne peut donc pas savoir où il en est
  • Un artisan, par définition, n'a pas encore choisit sa voie puisque ce choix s'effectue quand on devient érudit, il risque donc de dépenser une quantité astronomique d'écus et de jours de travail à suivre des cours qui ne lui seront pas utiles dans sa voie
  • Certains recteurs interdisent aux artisans de suivre un cours et n'hésitent pas à se plaindre auprès du procureur en cas de "fraude"...



Sommaire