Et il fait quoi dans sa vie le joueur derrière MrGroar?

Ou comment remédier au problème qui fait qu’à chaque fois qu’on me demande ce que je fais comme travail dans la vie je suis obligé de prendre une demie-heure pour expliquer mon métier…

Comme bon nombre de gens parmi ceux qui viennent dans ma Grotte régulièrement doivent le savoir, je travaille à la SNCF depuis un peu plus d’un an et demi. J’y exerce la fonction d’agent circulation. « Ah mais oui mais c’est bien sur ! », me direz-vous, car tout le monde sait ce qu’est un agent circulation. Et bien en réalité c’est simple, un agent circulation est une fonction qui est beaucoup plus connue par le commun des mortels sous le nom d’aiguilleur, vous savez comme les aiguilleurs du ciel, sauf que les aiguilleurs du ciel eux ils ne dirigent pas d’aiguilles vu qu’il n’y en a pas dans le ciel, des aiguilles… Ce sont des usurpateurs d’identité ceux là, ils devraient s’appeler « ventilateurs du ciel » puisqu’ils gèrent l’espace aérien. Et pourquoi dit-on « agent circulation » au lieu d’ « aiguilleur »? Et bien en fait le premier a plus de responsabilités que le second, les deux existent, et moi je suis le premier, c’est tout.

Et donc ça fait quoi un aiguilleur? Je vais tenter de vous expliquer tout ça sans utiliser de termes barbares…

Première chose à savoir: il existe 4 risques d’accidents ferroviaires liés à la circulation des trains.

  • Nez-à-nez : il s’agit d’une collision entre deux trains qui font un face-à-face, sauf que nous on dit nez-à-nez…
  • Rattrapage : contrairement au nez-à-nez, il s’agit ici d’une collision par l’arrière qui se produit lorsqu’un train rattrape un autre train qui se trouve devant lui, soit parce qu’il n’arrive pas lui-même à freiner suffisamment soit parce que l’autre a ralenti ou s’est arrêté.
  • Prise en écharpe : c’est une collision latérale entre deux trains qui se rejoignent au point de jonction de deux voies. Par exemple, un train qui s’engage sur une voie sur laquelle circule déjà un autre train allant dans le même sens.
  • Obstacle: c’est assez évident je suppose…

Le métier d’aiguilleur consiste à faire en sorte qu’un train puisse aller d’un point A à un point B en temps et en heure sans que jamais ce train ne rencontre un de ces 4 risques.

Pour cela il dispose de la commandes des installations suivantes:

  • Des feux: leurs noms sont étranges aussi je vous en fais grâce mais en voici un inventaire succinct. Le feu vert indique au conducteur qu’il peut continuer sur sa lancée. Le feu orange indique au conducteur qu’il va rencontrer un feu rouge et qu’il doit donc commencer à ralentir le train pour être en mesure de l’arrêter à ce prochain feu rouge. Le feu rouge indique au conducteur qu’il n’est pas autorisé à faire avancer son train. Il en existe plein d’autres mais ceux ci suffisent pour comprendre les bases.
  • Des aiguilles: une aiguille est un point de jonction entre deux voies et  sert à passer un train d’une voie à une autre. Il faut savoir qu’une aiguille peut parfois n’agir que dans un seul sens: par exemple si un train va de A vers B une aiguille peut permettre de le passer de la voie 1 vers la voie 2 mais pas si le train va de B vers A.

Sachant qu’entre une gare A et une gare B il y a dans le cas général deux voies (je ne parle pas des cas particuliers de la Voie Unique et des lignes à plus de deux voies) et que chacune  de ces voies est attribuée à un sens de circulation (de A vers B pour la voie 1, et de B vers A pour la voie 2 par exemple – je n’aborde pas non plus les cas particuliers de la Voie Unique Temporaire et des Installations de Contre Sens), l’aiguilleur utilise ces installations pour gérer la circulation, ces installations étant bien entendues implantées de manière à ce que l’aiguilleur puisse en faire bon usage pour empêcher un des quatre risques précédemment cités d’apparaitre.

Il faut par ailleurs avoir en tête qu’un train ne circule pas du tout dans les mêmes conditions qu’une voiture ou qu’un avion. Quelques exemples pour en prendre conscience:

  • Si une voiture peut s’arrêter en quelques dizaines de mètres, un train parcours plusieurs centaines de mètres avant de s’arrêter selon sa vitesse, son poids et son type de freinage (un TGV lancé à 300 Km/h a besoin de 3200 mètres…) et c’est pourquoi par exemple le feu orange ordonne de ralentir seulement, car vous imaginez bien qu’un conducteur qui voit un feu rouge à 300 mètres de lui n’aura jamais le temps d’arrêter son train à temps.
  • Si un avion peut contourner un orage et si une voiture peut tourner en urgence devant un piéton qui traverse la route inopinément, un train ne peut pas contourner une voiture arrêtée sur sa voie s’il n’existe pas une aiguille lui permettant de changer de voie.
  • Si une voiture peut aisément faire demi-tour ou effectuer une marche arrière, un train ne peut pas revenir en arrière sans une procédure lourde (c’est tellement lourd et technique que je ne peux pas vous expliquer pourquoi en quelques lignes).

Bon j’arrête là bien qu’il y ait encore énormément de choses à dire, mais bon ça me prendrait trop de temps pour expliquer tout dans un langage non technique. En tout cas j’espère que ça vous aura apporté des éclaircissements sur cette profession méconnue du grand public et sur une partie du monde ferroviaire tout aussi méconnue: la sécurité de la circulation des trains. Si vous voulez en savoir plus vous pouvez me poser des questions en commentaire ou alors vous renseigner sur Internet, il existe de nombreux sites expliquant en détail les divers aspects de ce métier, Wikipedia est d’ailleurs assez précis sur ça (je vous recommande d’ailleurs les articles suivants, à lire dans cet ordre si possible: poste d’aiguillage, signalisation ferroviaire, enclenchements et cantonnement).

Pour info, moi je travaille avec un PRCI-MCKT.

A propos de MrGroar

Bon ben voilà hein, c'est moi le grotteux, le pèlerin cartographe adulé de la terre entière! :D
This entry was posted in Divers, MrGroar, Productions Littéraires. Bookmark the permalink.

5 Responses to Et il fait quoi dans sa vie le joueur derrière MrGroar?

  1. Un dépendant de la SNCF dit:

    Donc je dois grogner contre qui, pour les retards à chaque trajet allant d’une demi-heure à 10h?

  2. MrGroar dit:

    Ben ça dépend la cause du retard, et tant que je ne la connais pas je ne peux pas te dire.

    En tout cas, personnellement je peux être la cause de retards, cependant ça ne dépasse quasiment jamais les 2 ou 3 minutes.

  3. Un dépendant de la SNCF dit:

    Oh bah dans ce cas, tu ne peux pas être responsable de mes retards.
    Pour cette nouvelle année scolaire, je me suis acheté un oreiller gonflable, plus confortable que les sacs de voyage.

  4. Juliuz dit:

    Aiguilleurs? Essaye TrainYard sur iphone, tu vas vite adorer !

  5. MrGroar dit:

    C’est con, j’ai pas d’Iphone! J’ai un truc Android moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>